L’HISTOIRE D’ABORD

Le tango argentin est né sur les rives du Rio de la Plata, à Buenos Aires (Argentine) et à Montevideo (Uruguay), à la fin du 19ième siècle. La danse et la musique des esclaves noirs, des travailleurs saisonniers et des immigrants venus d’Europe se mêlaient à celles des gauchos, cow-boys sud-américains, qui s’étaient enfuis en ville à la recherche de travail. Aux débuts de l’époque du tango (1890 – 1900), ce sont surtout les hommes qui pratiquent ou inventent certains pas de danse dans ce qu’on appelait p.e. le canyengue. (L’immigration signifiait qu’il y avait plus d’hommes que de femmes à l’époque.) L’accompagnement musical était plutôt limité: un ou deux musiciens avec une guitare, un violon ou une flûte. C’est au début du 20e siècle que la popularité du tango argentin grandit. Le nombre de personnes qui ont commencé à danser le tango a augmenté et il y avait des ensembles musicaux et de grandes salles dans lesquelles des milongas avaient lieu tous les soirs. À cette époque, la musique était toujours jouée en direct et l’ensemble musicale est devenu un orchestre complet avec plusieurs musiciens. Dans les années de gloire du tango argentin (1930 – 1950), presque toute la population dansait le tango. Grâce aussi à la radio qui a eu une influence majeure sur ce point. Pourtant, il a fallu longtemps avant que le tango argentin soit dansé en Europe. Une grande opposition venait de l’Église et du monde médical. Dans certains cercles, le tango était considéré comme une danse ordinaire et vulgaire. Finalement, une forme «propre» de tango a été introduite dans toute l’Europe. Et c’est ainsi que du tango argentin le tango de salon est né. Ce n’est que pendant les années 1970 que le tango argentin soit dansé sous sa forme originale en Europe. Aujourd’hui c’est l’une des danses les plus populaires de ce continent. Chaque pays compte un bon nombre d’écoles de danse, de milongas, de festivals et marathons de tango. Cela crée une sorte de “tourisme tango”: les danseurs voyagent d’un pays à l’autre pour fréquenter des milongas, festivals de tango, etc. Les maestros de Buenos Aires sont invités à donner des spectacles, shows et ateliers. Les ensembles musicaux apparaissent sur les scènes des différents centres culturels, … En bref, le bâtard des genres de danse au début du 19ième sciècle est devenu une icône au 21e sciècle.

Un bel exemple de spectacle de tango argentin de Roxana Suarez et Sebastian Achaval.

Un bon exemple de tango de salon.

1/ TANGO ARGENTIN

Une danse “qui bouge”

Comme indiqué précédemment, c’est une combinaison de différents styles de musique et de danse qui a évolué pour aboutir à la naissance du tango argentin. Le tango argentin continue d’évoluer à ce jour. Par consequent, c’est une danse qui n’est toujours pas arrivée à sa “finition”. En Europe, le tango argentin et le tango de salon (danse standard) sont beaucoup dansés. Mais des deux, c’est ne que le tango argentin qui est considéré comme la seule et unique danse originale.

Posture, étreinte, abrazo

L’étreinte fermée et le jeu séduisant des pieds et des jambes des partenaires de danse sont typiques du tango argentin. Vous pouvez danser le tango argentin dans une étreinte fermée et ouverte. L’étreinte fermée ou abrazo cerrado est associée au style plus traditionnel, tandis que l’abrazo abierto ou étreinte ouverte offre plus d’espace pour l’exécution de figures complexes. La position du corps du tango argentin est complètement différente de celle du tango de salon (danse standard). Avec le tango argentin, une connexion se fait dans une étreinte fermée. Cela fait toucher le haut du corps des partenaires de danse, mais les genoux et l’articulation de la hanche sont plus éloignés. La forme de l’extérieur ressemble à une lettre “∧” inversée. Les bras sont « portés» de l’articulation de l’épaule par le dos. Les coudes ne sont pas à côté ou derrière le corps, mais plutôt devant les hanches. Les paumes des deux partenaires se cernent complètement. Il y a plein contact avec une légère compression au niveau de la paume des deux mains, mais sans pression d’un partenaire à l’autre.

Improvisation

L’aspect le plus important du tango argentin et avec lequel il se démarque complètement du tango de salon est l’improvisation. La plupart des autres danses ont des figures qui sont exécutées ensemble dans un certain ordre. Ce sera en fait une danse prévisible, une chorégraphie. Lorsque vous commencez le tango argentin, vous devez complètement ignorer cette idée.

Le tango argentin est un dialogue non verbal entre le leader et le suiveur, dans lequel la communication physique et le contact corporel entre les partenaires de danse jouent un rôle important. Le tango argentin mène et suit, ressent et répond aux mouvements. Et si quelque chose ne va pas, si une piste particulière ne se déroule pas comme vous le souhaitez, alors vous improvisez en couple pour continuer à danser.

Des éléments de base, pas une chorégraphie

Bien sûr, il est vrai que lorsque vous commencez à apprendre le tango argentin, les figures, les structures et les postures sont apprises. Sachez que chacun de ces mouvements appris peut prendre une direction, un rythme ou une vitesse différente. Les pas qui vous sont enseignés servent comme une sorte de manuel dans l’interaction entre les partenaires de danse. De plus, il arrive que des moments de repos ou des pauses puissent survenir dans la danse. Cela dépend entièrement de la musique sur laquelle vous dansez et de la manière dont le leader interprète cette musique. Il est fort possible qu’il soit inspiré à danser sur la mélodie de la chanson et non, par exemple, sur le rythme de la musique. C’est le choix du leader. Donc, tout est question de ressentir et de se connecter à ce que fait votre partenaire de danse. Mais en tant que suiveur, vous avez également un rôle très important: lorsque le leader prend le temps dans la musique et prend une sorte de pause, vous en tant que suiveur pouvez improviser et ajouter un embellissement (adorno).

Il y a donc un certain nombre d’éléments de base que vous devez maîtriser dans le tango argentin pour pouvoir danser. Par contre, il est très agréable de savoir que vous pouvez vous sentir libre lorsque vous le danserez. Contrairement au tango de salon comme danse standard, il n’y a pas de règles réelles sur la façon de rouler les pieds et sur la bonne posture. De plus, l’étreinte est plus détendue et flexible. De cette façon, vous développez votre propre style et vous n’avez pas à danser les pas de danse standardisés, comme c’est le cas avec le tango de salon. Cela rend très difficile de «juger» le tango argentin. Par conséquent, très peu de compétitions officielles sont organisées.

Différents styles

Comme mentionné précédemment, le tango argentin a évolué et changé à travers l’histoire. En conséquence, aujourd’hui, nous pouvons parler de six styles de danse très distinctifs dans le tango argentin. Tous ont été très caractéristiques de l’histoire et de l’évolution de cette danse. Ceux-ci incluent ces styles: Canyengue, Orillero, Milonguero, Tango Salon, Tango Fantasia et Tango Nuevo.

Dans un autre article, nous expliquerons au mieux les caractéristiques de chacun de ces styles.

2/ LE TANGO COMME DANSE STANDARD

Origine

Le tango comme une des danses standards est originaire du tango argentin, mais a été introduit en Europe comme une version raffinée. Cette version était dansée moins sensuellement et plus stylisée. C’est son introduction dans les films hollywoodiens qui a fait de cette danse une popularité croissante. Sous l’influence anglaise, ce tango standard a été normalisé et transformé en danse de compétition. Conçu de cette façon, ce tango est un des cinq styles de danses standard (tango de salon ou ballroomtango). Bien que dérivées du tango argentin et que les deux danses présentent certaines similitudes, elles sont différentes par leur caractère et leur musique.

Musique

Contrairement au tango original, la musique du tango de salon a un «tempo strict» d’environ 31 à 33 mesures par minute. Cela lui donne un caractère moins sensuel. Les mouvements ou accents serrés et saccadés que la dame fait de la tête sur certaines parties de la musique sont caractéristiques du tango de salon.

Position du corps

Les postures corporelles et l’abrazo du tango standard sont également complètement différentes du tango argentin. Leballroomtango est dansé avec les genoux légèrement pliés et un cadre ouvert dans les bras. Il y a un espace entre le haut du corps des partenaires de danse. Il semble que les deux partenaires forment ensemble la lettre «V». Le guidage est donnée à partir de l’articulation de la hanche et avec une posture raide dans les bras.

L’attitude du tango de salon, voir : https://en.wikipedia.org/wiki/Ballroom_tango

ballroom posture

Deux styles différents

Le tango de salon s’est séparé de ses racines argentines originales en permettant des influences européennes et américaines dans le style et la performance. De plus, «l’effet Hollywood» ainsi que l’aspect compétitif ont eu une influence majeure sur l’évolution de ce style de danse. Dans le tango standard, d’autres mouvements ont émergé: «American style» et «International Style». C’est surtout cette dernière forme, sous l’influence des Anglais, qui se pratique dans un contexte concurrentiel et mondial. Un manuel avec des mouvements standardisés, des techniques de pieds et de bras, etc. permet à un jury de juger objectivement les participants et de les désigner comme champions.

Tango Professional Ballroom Final International Championships 2019 DSI TV

CONCLUSION

Il est clair que le tango argentin et le tango de salon (ballroomtango) sont différents, mais ils présentent également de nombreuses similitudes. Ils partagent une histoire similaire, mais se sont séparés à un moment donné. Dans les deux styles de danse, vous apprenez les figures avec un partenaire de danse. Un style de danse établit ces structures dans une sorte de manuel, garantit que la danse puisse être faite de manière compétitive, est stylisée et a une forme de musique différente. L’autre est une improvisation de danse complète, avec la liberté de choix selon que vous préférez danser sur la mélodie ou le rythme de la musique. Ces deux formes de tango parlent d’une certaine étreinte et posture corporelle, mais simplement en ce qu’elles sont également différentes. Et pour les deux, l’histoire et l’évolution créent mutuellement différents autres styles de danse dans leur propre genre.

 

Quel que soit le choix que vous faites pour apprendre l’un ou l’autre tango, la connaissance préalable de l’une ou l’autre des formes de danse n’est pas nécessairement un avantage.

L’expérience de BE-TANGO, où seul le tango argentin est enseigné, est que les personnes ayant une expérience du tango de salon, apprennent très rapidement les pas et les structures. D’un autre côté, il faut beaucoup d’entraînement et d’autodiscipline pour changer la posture et l’interprétation de la musique, comme c’était le cas avec le tango de salon. De plus, le tango argentin est une danse d’improvisation, dans laquelle aucun des pas appris ne doit être dansé dans un ordre spécifique. En d’autres termes: rien n’est prévu dans un manuel, il n’y a que la certitude qu’un partenaire de danse en mènera un autre sur la piste de danse. Et comment il ou elle fait cela est entièrement son choix, avec son interprétation de la musique à ce moment-là.

 

 

* * *

 

 

Sources:

Wikipedia & Tango-info (http://argentijnse-tango.allerbest.nl/).

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *